François Fontaine

Rêves de Statues

EN

At night Paris' statues are alive and move.

In the daytime, they are hard and still. Quiet like stones, smooth as mar-ble. Proud, they take very seriously their role of Parisian monuments. But at night, they come out of the shadows, lit by lights, animated by lamp-posts, excited by the cars' lights that make them move.

The city lights transform them, give them make-up, shadows give them total freedom.

The statues touch each other, seem to chase one another, meet, skim, touch, and to experience incredible extasy.

At night Paris is a jungle, haunted by strange and fantastic animals : wolves, horses, rhinos, bufalos, elephants ... Chasing each other in the streets, avenues and parks. A real zoo is taking over the city and the ca-pital becomes wild.

While some are asleep, at night in Paris the statues are taking on a se-cond life.

François Fontaine

FR

Dans la nuit, les statues parisiennes vivent et bougent…

Le jour, elles sont dures et statiques. Sages comme des pierres, lisses comme du marbre ; fières elles jouent avec dignité leur rôle de monuments parisiens. Mais la nuit, elles sortent de l’ombre, allumées par les lumières, animées par les réverbères, excitées par les phares des voitures qui les font bouger.

Les lumières de la ville les transforment, les lueurs les maquillent, l’ombre leur autorise toutes les libertés.

Les statues se frôlent, semblent se poursuivre, se rencontrer, s’effleurer, se toucher, et connaître d’étonnantes extases.

Paris devient une jungle, hantée par des animaux étranges et fantastiques : cerfs, chevaux, rhinocéros, bisons, éléphants se poursuivent dans les rues, les avenues et les parcs. Un véritable zoo court dans la ville et la capitale devient fauve.

Pendant que certains dorment, dans la nuit de Paris, les statues vivent une deuxième vie…

François Fontaine

Contact us for prints, exhibitions, book orders and all other inquiries.